mercredi 22 juillet 2015

Les différents substrats….



Les différents substrats….




Le choix des substrats…, vaste sujet car beaucoup de critères rentrent en compte dans le choix de ceux-ci : localisation, climat, coût, granulométrie, rétention d’eau, drainage, préférences personnelles…

Le choix de la granulométrie est à adapter à l’espèce et l’âge des bonsaïs concernés (par exemple il faut plutôt une grosse granulométrie pour un jeune arbre afin de bien diviser son pain racinaire).

Cet article a pour but de vous éclairer sur les différents matériaux utilisables avec leurs inconvénients et leurs avantages.

La plupart des substrats devront être tamisés, lavés et séchés pour une meilleure utilisation.


Vous devrez faire votre choix, le plus simple possible avec les meilleurs résultats.


Subtrats japonais


Akadama :
C’est une roche volcanique japonaise légère recuite au four. Possède les qualités d'une argile floculée, dont il emprunte l'aspect et la couleur. Un séchage de deux ans est nécessaire pour que les grains (plus ou moins gros) ne se désagrègent plus à l'utilisation. Sa capacité de rétention en eau est excellente avec une humidification facile, ainsi que sa capacité à emmagasiner et à restituer les éléments nutritifs. Son Ph est neutre et il ne possède pas d'éléments organiques. Il possède donc des qualités intermédiaires entre les substrats minéraux et les organiques.

Avis personnel : bon produit pour les débutants (car il permet de bien vérifier le besoin d’eau, utilisé au début mais vu le coût à moyen terme (car il se désagrège) je lui préfère maintenant la Chabazite.

Les différentes granulométries connues : 1-3 mm, 2-6 mm, 6-12 mm, 8-20 mm et 12-25 mm.





Kanuma :
Ce substrat est une terre acide japonaise ( pH de 4,5 à 5,5 ) extraite dans la préfecture de Kanuma, ville réputée pour ses pépinières de satsuki (azalées). Il assure un très bon drainage et une bonne rétention d'eau. Il est idéal pour la croissance des radicelles.
 
Avis personnel : très intéréssant pour les azalées et en mélange pour acidifier les sols.

Les différentes granulométries connues : 2-6 mm et 6-10 mm.


Kyriuzuna :
Sable granitique de rivière japonaise légèrement acide (PH de 6 à 6,5). Il assure un très bon drainage et est recommandé pour les conifères.

Avis personnel : Substrat encore jamais utilisé.

Les différentes granulométries connues : 2-6 mm et 6-12 mm. 



Kétoh :
Substrat en argile japonaise naturelle et noire. Utile lors de la réalisation de forêts et plantations sur roches ou lauze. Appliquée en bourrelet comme de la pâte à modeler sur les bords elle permet au substrat des arbres de ne pas être lessivé par les arrosages. 

Vous pouvez aussi l’utiliser pour réaliser des Kokedamas.


***


Subtrats européens

Pumice, pomice ou pierre de ponce (origine d’Italie) :
Pierre poreuse très légère. Elle assure une très bonne rétention d'eau et avec son pouvoir drainant car elle permet l'aération du substrat. C'est un substrat parfait pour tout bonsaï. Elle peut être mélangée à d'autres substrats préalablement tamisés.

Avis personnel : produit très intéressant pour la culture des résineux de plus produit local.
 
Les différentes granulométries connues : principalement en 3-7 mm.

Pouzzolane :
Le nom de Pouzzolane vient de la ville de Pouzzoles située au pied du Vésuve à côté de la ville de Naples En France on la trouve à l'état naturel dans les régions volcaniques du Massif central à côté de Clermont-Ferrand.
Sa couleur est généralement noire ou rouge brique, plus rarement grise ou jaunâtre.
Elle est dure et poreuse, elle permet un bon drainage mais retiens très peu l’eau, utilisation surtout en mélange mais aussi en 100%.

Avis personnel : Bon produit en mélange que je trouve presque gratuitement juste à côté de Clermont-Ferrand.

Les différentes granulométries connues : 2-4, 4-6, 6-14 et 14-18 mm.




Chabazite (fait partie de la famille des Zéolithes, centres volcaniques) :
La chabazite est stable dans le temps, elle est neutre et a un très bon pouvoir d’échange ionique. En effet dans les microcavités les éléments nutritifs seront à disposition du pain racinaire sans risque de surdose.
Sa capacité de rétention en eau est excellente avec une humidification facile à vérifier avec un changement de couleur significative.

Ce substrat est finalement peu utilisé alors qu’il en vaut vraiment le coup !

Avis personnel : je recommande vivement ce produit (stable dans le temps) qui est devenu la base de mes substrats depuis 2 ans.

Les différentes granulométries connues : 3-7 mm.



***

 
Additifs aux substrats

Sphaine (Sphagnus, famille des Sphagnacées) :
Les sphaignes possèdent de très nombreuses cellules vides munies de pores qui peuvent se remplir d’eau. Ainsi comme une éponge elle est capable de stocker et de libérer l’eau. Elle peut stocker jusqu’à 30 fois son poids sec en eau. Elle est Utilisée en mélange ou en surface pour augmenter la rétention d’eau des substrats. Provenant principalement du Chili.

Avis personnel : je l’utilise surtout pour les marcottes et le surfaçage des substrats l’été.




Ecorces de pins broyées et compostées :
Il peut remplacer le « fuyoo do » japonais (terreau de feuille de chêne) en mélange dans les substrats. Celui-ci acidifie légèrement le sol et apporte une certaine rétention d’eau.

Avis personnel : produit régulièrement utilisé en petit pourcentage dans tous mes substrats.



La mousse verte naturelle :  

La mousse est un élément qui peut mettre les arbres en valeur.

Elles sont esthétiques, sont bien utiles pour limiter l'évaporation d'eau en été et pour nous signaler très vite que le substrat commence à sécher, leur couleur devient grisâtre.




*****



En résumé il n’y a donc pas de recette miracle, chacun aura son approche propre sur le sujet. Pourvu que vos arbres se portent bien, s’ils sont dans un substrat adapté à leurs spécificités leur culture sera bien meilleure.



Je vous souhaite d’avoir trouvé dans cet article quelques informations intéressantes pour vos cultures.

Vous pouvez commenter ou me remonter des anomalies si vous en trouvez !

あなたに良い、エルヴ

6 commentaires:

  1. Les substrats ! voilà un sujet vaste ...

    Résumons : des matières différentes qui correspondent à des besoins de culture, des choix financiers ... éventuellement des convictions écologiques.

    Pour ma part, voici mon choix :

    * La pierre ponce Grecque LAVA (produit Lafarges) que j'utilise pour mes arbres en culture associée à de la tourbe blonde.
    * La zéolithe (Chabasaï) pour mes arbres en seconde phase de construction.Ce substrat reste pour moi le minéral idéal pour le bonsaï .... hormis son coût !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laurent... bon choix,

      Moi je trouve la Pumice à 13.25 euros le sac de 50 litres et la Chabazite à 13.05 euros le sac de 33 litres (moins cher que la Chabazaï) pour une livraison d'une palette avec mon petit club...
      Si cela intéresse tu peux me contacter en mp

      Supprimer
  2. Salut Hervé,

    La pumice Grecque LAVA, je l'ai acheté 72 €uros .... les1000 litres (Soit 3.60€ les 50 litres) .Du coup tu comprendra pourquoi c'est devenu mon substrat standard pour les gros volumes (prélèvements en containers reprise et autres arbres en culture grosse croissance).
    Pour la zéolithe, je n'ai que de petit besoins donc je n'ai donc pas "travaillé le dossier" ! (bien que j'ai une piste chez un professionnel ... de l'assainissement ! )

    Tes tarifs en Pumice (Italienne) et en Chabazite sont intéressant. Je suis un indépendant du bonsaï mais j'ai des contact en club et cela pourrait les intéresser ... Je leur en parle et on voit ça en MP au besoin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Laurent,
      Ah oui ton plan pour la Pumice il y a pas photo, mais il faut pouvoir stocker les 1000 litres....
      Pour la Chabazite pas e soucis fait moi signe.

      Bonne journée @+

      Supprimer
  3. Trés intéressant ton article jubei. Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci bien lapinbleu2, de rien avec grand plaisir ;)

      Bonne soirée

      Supprimer